Raid Oxy’Jeunes : Quand le sport renoue avec ses vertus

0

18
La 11e édition du Raid Oxy’Jeunes qui s’est déroulée du 2 au 4 juin dernier dans le Niolu a tenu toutes ses promesses. Trente-six équipes de trois athlètes âgés de 14 à 17 ans ont pratiqué diverses activités de pleine nature. Parmi elles, sept équipes venues de la région parisienne et de l’Ardèche. Une manifestation ludique où l’aspect purement sportif a été largement dépassé par les notions d’effort, d’entraide et de solidarité. Le tout en découvrant la beauté des montagnes corses. Christophe Gianni, à qui l’on doit la création de cette manifestation, peut dormir sur ses deux oreilles, elle se pérennise d’année en années et suscite même des vocations.

Attirer des ados vers les activités de pleine nature, leur permettre de développer le goût de l’effort, le dépassement de soi ou la solidarité, leur faire découvrir les beautés du littoral et des montagnes corses, le pari semblait osé, pour Christophe Gianni, fondateur du Raid Oxy’Jeunes il y a onze ans. La manifestation, rendez-vous incontournable, a tenu toutes ses promesses durant le premier week-end de juin. Trente-six équipes venues de tous les coins de l’île mais aussi de la région parisienne et d’Ardèche, étaient dans les starting-block pour deux jours de raid. Au programme diverses activités de pleine nature (kayak, trail, course nocturne, VTT, course à pied) sur les hauteurs du Niolu. Partis de Calacuccia, les concurrents âgés de 14 à 17 ans, ont effectué une boucle passant par Albertacce, Casamacciuli, Lozzi et le lac de Ninu pour un total de 50 kilomètres. Tout sauf une partie de plaisir, surtout avec une température caniculaire en journée. Encadrés par une cinquantaine de personnes, les raiders sont arrivés à bon port, ce qui constitue déjà une sacrée performance. « Le résultat a, certes, son importance, souligne Christophe Gianni, mais il n’est pas prioritaire. L’aspect sportif est largement dépassé par le goût de l’effort, l’entraide, la solidarité. En ce sens, ils ont été surprenants pour des ados de cet âge. »
19143949_652591844930030_466227634844474727_oUne qualité pour les jeunes raiders mais aussi pour les organisateurs. Pour preuve, Hervé Simon, responsable national des raids, venu encadrer l’équipe ardéchoise a souligné « le caractère unique de ce raid corse, dans son format. » Il a même été jusqu’à demander le cahier des charges afin de le proposer à d’autres régions soucieuses d’organiser une manifestation de ce type. « Le raid a pris son envol, rajoute Christophe Gianni, il suscite même des vocations. Certains jeunes reviennent quatre fois, d’autres comme cette année ont bouclé le trail de 12 KM en 1h45 ! Ils vont se retrouver dans des trails adultes sans problèmes. Enfin, certains ados qui ont découvert le raid par hasard, ne jurent, depuis, que par ce type d’activité. C’est une belle expérience et nous, organisateurs, sommes satisfaits simplement pour avoir réussi le pari de transmettre certaines valeurs. C’est de bon augure pour la suite. »

La suite, ce sera, justement en juin 2018, cette-fois en Corse-du-Sud. Les organisateurs planchent déjà sur le parcours…

Partager.

Réagir en direct