N3 : Les dirigeants du Sporting font le point

0

ed33fLe Sporting Club de Bastia, par la voix de ses dirigeants Claude Ferrandi et Pierre-Noël Luiggi, a tenu ce lundi une conférence de presse pour faire le point sur la saison écoulée et évoquer le prochain exercice.

« On ne tient pas pour responsable Stéphane Rossi des résultats de cette année, a confié Luiggi. On tient pour responsable l’organisation que nous dirigeants avons mise en place. Nous sommes en train de la repenser. »

Pour autant, l’avenir de l’entraîneur bastiais au SCB n’a pas été confirmé. Les dirigeants effectuent une réorganisation du club pour élaborer un nouveau projet sportif et déclarent ne pas avoir « encore placé de noms sur les gens qui vont figurer dans l’organigramme ».

 

« On a commis des erreurs fondamentales »

« On a commis des erreurs fondamentales d’organisation collective, poursuit Pierre-Noël Luiggi. Nous aurions dû prendre la parole en interne de façon bien plus précise en fixant des objectifs tous les mois et non pas une fois pour l’année. Des erreurs de communication, de documentation sur l’histoire du club. On veut mettre plus de structuration dans l’organisation dans les années à venir. On avait des ambitions qu’on n’a pas exprimées assez clairement. L’ambition pour la saison 2018/2019, c’est la montée en National 2, très clairement.

Nous avons repris le club sur des ruines et nous sommes encore des bébés en terme de gestion de club. On va donc appliquer les méthodes de nos entreprises au Sporting. C’est une ère nouvelle et nous viserons clairement l’accession l’an prochain. »

 

La participation des socios

Cette nouvelle structuration passera par la création d’une SCIC, comme annoncé depuis plusieurs mois. Le président Ferrandi a par ailleurs annoncé la participation des socios dans le futur conseil d’administration du club, ainsi que d’anciens du Sporting et d’entreprises.

 

Le budget

Le budget est estimé à 1,7/1,8 M€ et a été revu à la baisse (env. 2,2 M€ annoncés en cours de saison). Il se décompose comme suit :

– Recettes : 900 000 € (buvette, billetterie, sponsors), 170 000 € (subventions d’exploitation), pourcentage sur le transfert d’Aubameyang (34 000 €)
– Charges : environ 900 000 € (salaires avec charges)

Pas de réduction budgétaire prévue pour la saison prochaine, où l’objectif de montée en N2 est clairement annoncé.

Partager.

Réagir en direct