Le GFCA Volley fête son demi siècle en fanfare

0

volley_ball_play_offs_le_gfc_ajaccio_s_impose_brillamment_a_paris_0_3_full_actuAu-delà de la confiance qu’elle génère, elle permet aussi d’offrir au pied du sapin, un billet pour les huitièmes de finale de la CEV dont l’adversaire n’est pas inconnu, puisqu’il s’agira des Suisses de Amriswil que les gaziers avaient éliminé dans la douleur au même stade de la compétition, l’an passé.

Bref, ce fut une belle soirée pour clôturer à la fois l’année 2017 et célébrer les 50 ans du club, sur une belle note positive face à un public comblé.

Concentration, détermination, agressivité. C’est imprégné de ces principes essentiels, que le GFCA au sein duquel Lacassie avait été préféré à Carle, donna à cette entame le ton que l’on était en droit d’attendre de lui.

Face à lui, les Slovènes malgré la belle efficacité en

bout de filet sur le poste 4 de Primoz, furent très vite débordés (8-5…16-9). La différence de niveau était palpable, même si avec quelques bonnes rotations et une bonne distribution de leur passeur, ils tirèrent profit d’un bon passage pour revenir à (19-16). Pour le GFCA, il n’était pas possible de miser sur la seule efficacité en pointe de Gonzalez, de sorte que Takaniko à la baguette eut la bonne idée de varier le jeu. Le résultat porta vite ses fruits, face à des visiteurs débordés (24-18). Malgré trois balles pour conclure, le collectif gazier parvenait à apporter la touche finale par Takaniko, à une première manche négociée avec sérieux.

Le début de la seconde ne le fut pas. Inconstant, en échec en attaque, il retomba dans ses travers en se mettant en difficulté (5-8). Kamnik tirant profit de la rentrée au centre de son géant Stalekar, n’en demandait pas tant pour s’assurer une avance appréciable (8-13).

Partager.

Réagir en direct