Le CAB n’a pas lâché du côté de Dunkerques (1-1)

0

Soleil d’été, tribunes dégarnies, sourires.

Ce match entre deux équipes maintenues avait des allures de match amical. Après une saison mouvementée, Stéphane Rossi appréciait l’absence de pression dans les rangs corses. « Bien sûr que c’est agréable de jouer lorsqu’il n’y a pas d’obligation de résultat. C’est facile de les motiver, car on revient de très loin. On était derniers en novembre, on s’est sauvés à deux journées de la fin. On a réalisé un petit exploit. Je les ai remerciés d’avoir contribué au redressement de cette situation et je leur ai dit que c’était un match pour le plaisir, mais qu’on devait retrouver la rigueur des six derniers mois. Les gars sont très professionnels. Si on s’en est sortis, c’est aussi grâce à ça », faisait remarquer Stéphane Rossi à l’issue de la rencontre.

Qui dit absence de pression ne dit pas absence d’occasions. Elles furent d’abord à mettre à l’actif des Nordistes, privés de Romain Bayard, meilleur buteur et révélation de la saison dunkerquoise.

Les Bastiais avaient, eux, fait le déplacement sans Santelli et Leca retenus pour la Squadra corsa. En leur absence, c’est Jérémy Bru qui s’illustrait, sans toutefois inquiéter le gardien dunkerquois.

Son homologue Jeffrey Baltus devait se détendre plusieurs fois pour sauver sa défense, mais sur une frappe de Gaetano Muraglia, il lâchait finalement prise (1-0, 38e).

Vainqueurs à l’aller, les Bastiais ne mettaient pas longtemps à réagir.

Après une chevauchée côté gauche, Jérémy Bru trompait Jean-Christophe Bouet (1-1, 45e).

ca-bastia-011

Partager.

Réagir en direct